Picasso-Rodin

On va au musée par curiosité, pour s’instruire et accueillir des émotions. Dans ma pratique du dessin, visiter une exposition, un musée, c’est un peu la cerise sur le gâteau.

L’exposition Picasso-Rodin ne propose pas de mettre en perspective les emprunts respectifs des deux maitres, mais une relecture croisée des œuvres de Rodin (1840-1917) et Picasso (1881-1973).

Au musée Picasso on découvre les processus créatifs des deux artistes. À des époques différentes, Picasso et Rodin ont participé à l’évolution d’un nouveau mode de représentation.  Expressionniste chez Rodin, cubiste chez Picasso.

Rodin déforme la réalité pour provoquer de nouvelles émotions. Dans cet esprit il n’hésite pas à exagérer, déformer, amplifier.

Picasso influencé par la peinture de Paul Cézanne et les arts africains et aussi son ami Georges Braque  s’engage dans une nouvelle voie, le cubisme. Il modifie la perspective (nez de profil, yeux de face…). Les corps sont stylisés, étirés, soumis à une représentation géométrique.

Chez ces deux artistes, on trouve le même souci de tordre la réalité pour changer notre regard sur le monde et renouveler nos sensations.

Je suis retournée deux fois sur les lieux. De fait, une fois ne suffit pas. Il faut se familiariser avec les œuvres et le choix de la mise en scène. La seconde fois, je suis entrée dans la compréhension des œuvres par le dessin.

GBC

Mars 2022

 

 

Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Picasso et Rodin au musée
Retour à l'accueil